Je vous salue, mes chers amis ! (non je me la joue pas du tout seigneur Oshiwa, non, pas du tout --' je sais pas si vous avec remarqué, mais il fait copain-copain avec tout le monde, ce mec) Vous avez bien de la chance, j'ai écrit pas mal cette semaine, et la suite de "La princesse voilée" est bien au chaud dans ma pochette. Allez, je veux bien vous en céder un morceau...

           Le groupe volait depuis à peine quelques heures en formation très serrée. Daem était le premier, puis venait Naël, Artegor, Hélios, Orkis, Ismaëlle et enfin Jehan, tous en file indienne. Aelis planait au-dessus d'eux. Ses ailes très largement ouverte, elle profitait d'un vent léger qui était toute fois assez fort pour la porter. Elle économisait ainsi ses forces. Les mêmes pensées tournaient dans sa tête. Elle était furieuse contre le dragon. Mais surtout contre elle même. Elle n'avait révélé ce secret à personne, qu'est ce qui l'avait poussée à le raconter à un inconnu ? Ses paroles étaient si rassurantes... La jeune fille secoua la tête. Vraiment, depuis qu'elle les comptait dans ses alliés, elle ne se reconnaissait plus. Elle devenait naïve, manipulable. Ce qui lui déplaisait au plus haut point. Alors d'autres question s'imposèrent à son esprit : si Daem la détestait, qu'en serait-il des autres ? Une personne en particulier. Hélios. Aelis se surpris à être triste. Si le Prince la rejetait... Une bourrasque de vent la fit vaciller et la tira de ces dangereuses réflexions. Elle ne voulait pas céder à la tentation une nouvelle fois et salir la mémoire d'Erwan. Elle l'avait juré sur sa tombe... Ils survolaient les Grandes Montagnes, et étaient obligés de voler à assez haute altitude. Le froid aurait dû les gêner, cependant Artegor les enveloppait d'un souffle chaud qui les protégeait. Soudain, la jeune fille entendit un bruit étrange. Un vrombissement sourd et continu... Elle ne comprit que lorsqu'elle aperçut l'abdomen rayé de jaune et de noir qui faisait la taille d'un homme.

<< Les guêpes !!! Les guêpes géantes attaquent !!! >> hurla-t-elle.

Mais déjà l'ennemi était sur eux. Une petite centaine, apparemment. Aelis fit glisser son sabre hors du fourreau blanc. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion de l'utiliser...

         Orkis était chargé de la protection des autres. Les esprits qu'il commandait lui avaient obéi, et un bouclier magique s'étendait autour des deux magiciens. S'occuper des guerriers aurait demandé trop d'énergie et de concentration car ils étaient sans cesse en mouvement. Daem se servait de son épée adroitement, mais il aurait été plus efficace sous sa forme réelle. S'il s'était transformé, il aurait été cloué au sol par son aile blessée. Jehan fauchait de sa hache tout ce qui passait à sa portée : pattes, têtes, corps, antennes... Il était, comme toujours, à la hauteur de sa réputation. Mais qui ne l'était-pas dans la Caste des Gardiens de la Porte ? Ismaëlle et Naël combattait en duo, l'un protégeant l'autre. Les insectes imprudents venaient mourir au bout de leurs poignards. Les mages s'étaient rapprochés, et lançaient des sortilèges à tour de rôle. Les boules de feu d'Artegor étaient efficaces, mais n'égalaient pas la puissance mortelle des rayons lumineux d'Hélios. Derrière son apparente fragilité, le jeune homme cachait une puissance immense et une parfaite maîtrise de ce pouvoir. Le chaman, toujours concentré sur son rituel, chercha dans la mêlée Aelis. Il la trouva engagée en combat contre un petit groupe d'une dizaine d'individus, dans lequel se trouvait le chef de leurs ennemis. Il était reconnaissable à la pierre bleue encastrée sur le sommet de son crâne. Orkis sourit. Vu la détermination de la jeune fille, ses adversaires n'avaient aucune chance. Elle virevoltait en évitant leurs armes naturelles. Son katana vibrait dans sa main. Il tranchait une par une les têtes. Un flot de sang bleu jaillissait. Chacune de ses attaques était mortelle. D'un coup de pied, elle défonça le thorax d'une créature. Celle-ci poussa un cri perçant et se laissa tomber dans le vide avant de s'écraser dans la neige. Sa lame transperça un oeil aux multiples facettes, puis bondit vers un abdomen menaçant qu'elle coupa purement et simplement en deux. Une boule d'énergie noire fit exploser deux insectes géants. Le chaman hocha la tête. Elle était la digne élève d'Akbär et de Solweig.

         Daem s'arrêta. Les monstres qui s'étaient opposés à lui gisaient sur les pics montagneux plusieurs centaines de mètres plus bas. Il vit Artegor et Hélios reprendre leur souffle, Orkis effacer d'un geste la protection qu'il avait dressé, les jumeaux essuyer leurs armes avec indifférence, et Jehan s'approcher de lui, une fois de plus victorieux. Le dragon était impressionné et fier de cette équipe. Ils avaient combattu parfaitement bien. Le jeune homme pensa alors à Aelis. Où était-elle ?  Au-dessus de lui, en train d'achever la dernière guêpe. Elle n'avait pas même une égratinure. Il en fut surpris, car tous avaient été blessé au moins une fois par les pattes tranchantes ou les mandibules des créatures, tout en évitant soigneusement le dard venimeix situé au bout de leur abdomen. Malgré sa réticence, Daem ne put s'empêcher de l'admirer. Mais la jeune fille se tourna vers lui. Et hurla.

<< Daem !!! Derrière toi !!! >>


Vous voulez savoir la suite, hein ? Vous voulez savoir ce qui est derrière Daem, n'est ce pas ? Eh ben comme je suis une sadique, vous saurez pas, nananèreuh !!! :p Oui je crains, et alors ? ^^ Donc, la suite au prochain épisode ! A bientôt et... bonne attente ! (gniark gniark)