Heeeeeeeeeeelloooooooooooooooo bande de gens !!!!

Depuis un petit moment déjà, Aristed a créé sur son blog une plateforme d'échanges où l'on parle de tout et n'importe quoi. Enfin surtout de n'importe quoi x) Comme cette jolie plateforme de débats commençait à ressembler à une tea-party un peu loufoque, n'est ce pas Alice, notre lanceuse de débats nationale, j'ai (re)nommé Alice,  nous a sorti un petit sujet de derrière les fagots : "vous préférez lire des mangas ou des bd?"

Aristed nous ayant tous relancés, en créant une nouvelle plateforme (oui, parce que 212 commentaires ça fait beaucoup XD), je me suis dit que je pourrais parler sur mon blog des BDs pour qui j'ai vraiment eu un coup de coeur, en attendant la critique sur "V pour Vendetta" que j'avance tout doucement... et la suite de "La princesse voilée" ^.^ Eh oui, l'inspiration est de retour !

Donc voilà un petit top des BDs que j'aime le plus, en sachant que j'en aime beaucoup beaucoup et que ce n'est qu'une synthèse des meilleures que je conseille vraiment. Je précise aussi que j'adore les mangas autant que les BDs, le top manga arrive bientôt ^^ Sur ce, n'hésitez pas à me donner votre avis sur les oeuvres ou les auteurs que je cite ! (les dernières BDs sont celles que j'ai préférées)

 

Commençons par les classiques... Bien sûr, comment ne pas parler des aventures de notre petit Gaulois national ? "Les aventures d'Astérix", de Goscinny et Uderzo, tout le monde connaît, tout le monde n'aime pas forcément mais on ne peut pas nier que c'est une des séries françaises les plus connues... 35 tomes depuis la sortie du nouveau, "Astérix chez les Pictes", c'est beaucoup, mais on se régale ! En tout cas jusqu'à "Astérix chez les Belges". Après celui là, donc après la mort de Goscinny, disons que le scénario commence un peu à partir en sucette... Jusqu'au tome MAUDIT ! *musique de circonstance* "Le Ciel lui tombe sur la tête". Cet album est tellement mauvais que je n'en parlerai pas plus. En tout cas, pour moi, le véritable Astérix est mort avec son scénariste. Espérons que ceux qui ont repris le flambeau pour le 35 réussiront à le faire revivre... Un humour omniprésent, des jeux de mots tordants, des personnages hauts en couleur, une véritable recette de potion magique !

 

Continuons dans la lignée des "classique". Je suis une grande fan de la série "Gaston", scénarisée et dessinée par Franquin. C'est drôle, c'est frais... Ca n'a pas vieilli d'un poil, et même si on ne saura jamais quels sont les contrats de Demesmaeker, on rigole quand ils finissent battus en neige par le mixer de la tante de Gaston ! Un personnage attachant, des gags partout, de l'amour, des contrats, des sardines à l'huile... De quoi passer un bon moment, au chaud dans son fauteuil !

 

Passons maintenant à quelque chose de beaucoup moins connu... "Le Combat Ordinaire", de Manu Larcenet, en 4 tomes. C'est l'histoire d'un homme. Tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Un homme, comme vous et moi. Perdu entre ses parents, son boulot, son frère, sa compagne, ses amis, la politique, la mort, la vie... Un homme, avec ses bonheurs et ses malheurs. Un homme. Qui se bat. Contre lui-même. Et contre les autres. Un homme. Et son Combat Ordinaire.

Du même auteur, en beaucoup plus léger et drôle, il y a "Nik Oumouk". Cette fois-ci, nous suivons les aventures d'un jeune "délinquant" de banlieue, Nik Oumouk. Enfin, quand on dit délinquant... C'est tout juste s'il arrive à taguer sur les murs de sa cité. Parce que là-bas règne le terrible Edukator, qui fait régner l'ordre et la grammaire française. Gare à qui tombe entre ses griffes...On retrouve l'humour un peu douteux de Manu Larcenet et on rigole vraiment beaucoup, autant pour Nik qui est vraiment, mais alors vraiment pas futé, autant pour l'assistante sociale complètement désespérée face au cas qu'il représente... Ca donne une vision méliorative des "jeunes" qui vivent en banlieue, sans virer dans le cliché total. On sent quand même bien la caricature, faite pour se moquer de tous les préjugés que l'on peut avoir face à ce genre de situation. J'ai adoré, vraiment rigolé, notamment parce que mes parents travaillent dans le social et que je commence à connaître le milieu...

 

Pour la déconnade, et pour tous ceux qui aiment les jeux de rôle et le Seigneur des Anneaux, je vous propose de découvrir "Le Donjon de Naheulbeuk" ! C'est d'abord une série audio, mais elle a été adaptée en BD. Je n'en dirai pas plus, c'est un peu grossier et débile, mais c'est drôôôle...

 

 Ensuite, un ami de Larcenet, Joann Sfar. Je suis sûre que vous connaissez "Le Chat du Rabbin" ! Mais si, ce chat qui mange un perroquet et se met à parler, au grand dam de son maître le Rabbin, et pour le plaisir de sa fille ! Entre réflexion philosophique sur la religion, la différence, la tolérance et humour, c'est avec des dessins purs et colorés que Sfar nous entraîne vers l'Algérie... Un concentré de couleur, qui nous emporte.

 

Spéciale dédicace à Aristed ! Voici "Watchmen", d'Alan Moore et Dave Gibbson ! Alors, cher petit chroniqueur... je te laisse la parole ! Raconte nous donc... ^^

 

"Double je", de Béhé et Toff, est une histoire d'identité. Jusqu'où peut-on aller dans la médecine pour de l'argent ? A-t-on le droit de voler la vie d'un humain pour en sauver un autre, tout ça parce qu'on nous paye plus cher ? Peu importe, puisque cet "humain" est un clone. Mais ce clone a une vie, et Luce ne laissera pas les autres détruire celui qu'elle aime. Même si cela doit révéler le passé sombre de son père, le professeur Micziak...

 

Je suis une grande fan de SF et d'héroic-fantasy. Alors autant vous dire que la BD "Alef-Thau", scénarisée par Jodorowsky et dessinée par Arno (et Covial pour le dernier tome), je l'aime ! Alef-Thau est un enfant-tronc (sans bras ni jambes), qui vit sur la planète de Mu-Dhara. Ses parents sont morts, victime du tyran qui règne sur ces terres. Pour retrouver ses membres disparus et devenir enfin complet, Alef va devoir partir en quête. Quête qui le mènera aux confins de la galaxie, face à ceux qui régissent sa vie : les Immortels. C'est vraiment une belle épopée, avec des dessins à couper le souffle et des personnages extrêmement attachants. Petite déception quand même, pour le dernier tome... Dessiné par Covial car Arno est mort avant d'avoir pu le faire, je trouve que son scénario s'éloigne de plus en plus de l'idée de base, et la fin m'a un peu déçue... Mais c'est un avis personnel, et ça n'enlève rien à la génialitude (pas français !) de cette BD.

 

"Seuls", de Gazzotti et Vehlmann, est une BD plus récente que la plupart des autres que j'ai citées. C'est une série pas encore terminée, je crois qu'il y a 8 tomes. J'ai les trois premiers mais je les ai lus jusqu'au 7. Elle a eu beaucoup de succès, et l'ayant lu, je comprends pourquoi ! Plusieurs enfants se réveillent un jour dans leur ville où tout le monde à disparu, sauf eux. Et les animaux du cirque... Ils décident donc de former équipe et de partir explorer aux alentours, histoire de voir si seule leur ville est touchée ou si le problème s'est étendu ailleurs. Mais ce qu'ils vont découvrir va changer leur vie à jamais.... L'histoire est haletante, les personnages assez attachants ou vraiment flippants. Si le début est "gentil" et pas vraiment apeurant, la suite peut vite devenir gore et assez malsaine. Vous êtes prévenus !

 

Passons maintenant aux meilleures BDs... Et aux meilleurs auteurs ! Ceux qui me font rêver, pleurer, rire, et même parfois souffrir, tant leurs oeuvres sont belles ou poignantes. Le top du top, quoi... Petite remarque : Jodorowsky est un super scénariste, et du coup beaucoup de BDs que je vais présenter ici sont de lui et de différents dessinateurs !

 

Bourgeon est un auteur/dessinateur que j'adore, notamment parce que les deux séries que j'ai lu de lui parlent de deux thèmes qui me tiennent à coeur : le Moyen-Âge et la chevalerie, et le trafic d'esclaves. "Les Compagnons du Crépuscule" est une trilogie magnifique, qui nous emporte dans le tourbillon des peurs et des croyances du Moyen-Âge, à mi-chemin entre l'héroic-fantasy et la BD historique, avec pleins de références mythologiques. Une petite merveille de dessin et de scénario... "Les Passagers du Vent" est une série de 7 tomes, qui raconte les aventures d'une jeune femme libre et indépendante, emportée, malgré elle et de sa propre volonté, sur les flots au XVIIIème siècle. Entre l'Histoire de la marine et celle du commerce triangulaire, c'est un récit fort et envoûtant, parsemé d'humour, mais fondamentalement noir, et pourtant optimiste. Une fresque étonnante sur le trafic d'esclaves, à lire absolument, comme "Les Compagnons du Crépuscule".

 

Enki Bilal est pour moi un des meilleurs dessinateurs de BDs. Alors laissez moi vous présenter ses plus belles oeuvres... Tout d'abord, "La trilogie Nikopol", ou "La Foire aux Immortels". Lorsque les dieux égyptiens descendent sur Terre dans leur vaisseau et qu'Horus décide de prendre possesion du corps d'un humain, tout change dans la vie de cet homme. Il ne maîtrise plus rien, et il faudra bien qu'il se sacrifie pour la Révolution qu'il est, malgré lui, en train de provoquer.

Ensuite, il y a "La Tétralogie du Monstre", quatre tomes déchirants et pleins d'espoir, de peur, de fraternité, d'amour, de chagrin... Ils sont trois. Trois enfants que rien n'aurait du réunir, mais la guerre a fait d'eux des orphelins. Nike, Leyla et Amir se connaissent. Plus que personne. Et malgré tout, malgré leur séparation forcée après quelques jours de vie commune, Nike se souvient et se promet de retrouver les autres.

"Les Phalanges de l'Ordre Noir" en collaboration avec Christin, parle de la Guerre d'Espagne, des conflits entre les franquistes, les Phalanges de l'Ordre Noir, et la Brigade Internationale qui ravagèrent le pays, du futur de ces hommes et des ces femmes venus de toute l'Europe pour défendre les Espagnols. La lutte ne cesse jamais...

Bilal a un dessin magnifique, à l'aquarelle, avec un côté pas fini qui lui donne tout son charme. C'est comme si une fine brume recouvrait toutes les cases et nous faisait douter de ce qu'on voit...

 

 Alors maintenant... je ne sais pas trop comment définir la BD que je vais vous présenter. Ecrite et dessinée par un chinois, Li Kunwu, "Les Pieds Bandés" est une histoire émouvante, sur l'évolution de la Chine lors des révolutions communistes, sur les traditions et notamment celle des "pieds bandés", sur la condition des femmes dans ce pays. Son dessin est un peu spécial, parfois magnifique et précis, parfois un peu brouillon, mais toujours émouvant.

 

Je passe rapidement sur "V pour Vendetta", d'Alan Moore, à laquelle j'ai réservé toute une chronique. A venir...

 

"Les innocents coupables", d'Alor et Galadon, est une série que j'ai commencée, pas encore finie, et qui m'a énormément touchée. Dévoilant une partie de notre Histoire à laquelle on ne s'intéresse malheureusement pas, elle parle des bagne d'enfants en France au début du XXème siècle. Avec beaucoup de révolte, on se lie à ces garçons qui refusent de se laisser briser et résistent à tout pour survivre...

 

Il est passé par ici, il repassera par là ! Tiens, un autre Jodorowsky ? Cette fois-ci dessinée par Gal, la BD "La Passion de Diosamante" est une pure merveille. Le dessin est incroyable, je crois que je n'en ai jamais vu d'aussi beau (oh my god cette couvertuuuuuuuuuuuuure !!!!!!!!!!!!!). Le scénario, lui, est comme tous les Jodorowsky : initiatique, philosophique, magnifique. Du grand art ! Alors laissez-vous emporter dans la quête de cette Reine sanguinaire vers la pureté absolue...

 

Diaz Carnales et Guarnido sont des dieux. Parce qu'ils ont écrit et dessiné ma série préférée : "Blacksad". Blacksad, c'est un chat. Oui, vous avez bien lu. En fait, le monde est peuplé d'animaux humanoïdes. Et John Blacksad est détective privé. Ancien voyou reconverti, il cherche à se venger de son passé, en menant l'enquête pour ceux qui en ont besoin. C'est donc un roman policier magnifiquement mis en images, au graphisme incroyable et aux personnages plus qu'attachants. Les thèmes abordés sont historiques, durs, terribles. On y trouve la corruption, le racisme, la bombe H, les horreurs de la guerre, le Ku Klux Klan... Une série palpitante, émouvante et sublime, à lire absolument !

 

Pour finir, attaquons nous à quelque chose de plus grand, de plus imaginatif, de plus... infini ? Vous connaissez, Moebius ? Non ? "L'Incal", vous devez connaître, mais si, cette BD de SF au scénario initiatique, écrit par Jodorowsky.  Ca ne vous dit rien, vraiment ? Oh, dommage... Alors je vous ordonne de courir lire toutes ses oeuvres !!!!! "Tueur de Monde", "Le Cristal Majeur", "Aedena" ou encore en dessin animé "Arzak - Rhapsody" et "Les Maîtres du Temps" avec René Laloux qui est juste l'un des meilleurs dessins animés jamais réalisés. Et côté paradoxe temporels, Doctor Who peut aller se rhabiller ! Moebius a un style bien à lui, mais sait changer à volonté de plume, et c'est ce qui en fait un artiste extraordinaire. Enfin, je devrais plutôt dire faisait, car Jean Giraud nous a malheureusement quittés en 2012. Adieu, cher artiste, et puisse Piel l'enfant de Perdide survivre dans tous les coeurs...

 

Voilà, c'est terminé, en espérant avoir pu vous donner envie ! ^w^

Tchuss les gens !