Noooooon... Noooon ! Mais je suis malade ou quoi ? J'ai enfin fini de recopier la suite de "La princesse voilée" !

         << Mais qu'est ce qui t'a pris, bon sang ? Tu es devenu fou, ou bien inconscient ? Tu as failli nous faire tous tuer ! >>

Jehan était furieux. Planté devant Daem, le regard empli de colère contenue, sa voix transmettait toute la crainte qu'il avait pu ressentir pour le groupe, ainsi que pour le dragon qui avait réellement été en danger. Celui-ci, assis au fond de la grotte, se tenait la tête entre les mains. La peur encore présente au fond de sa poitrine. Aelis sanglotait douloureusement, blottie dans les bras d'Hélios. Rien n'aurait pu la faire quitter cette étreinte réconfortante. Elle était comme revenue à un état infantile et faible. Le sanguinaire démon avait totalement disparu. La laissant fragile comme un nouveau-né. Orkis était là, lui aussi, accusant du regard le seul coupable. Les autres avaient préféré se retirer plus loin, conscients de la gravité de la situation.

<< Je ne sais pas... commença Daem. Je pensais que c'était le mieux à faire...

 - Imbécile ! Tu n'as pas réflechi une seconde au fait que c'est le combat qui la rend dangereuse ? Si tu l'avais laissée tranquille, tout ce serait bien passé ! Et quel droit avais-tu de décider sa mort ? Si tu es le chef de cette expédition, tu n'en reste pas moins un simple guerrier, qui n'est supérieur à aucun d'entre nous. J'ai cru voir ton père, à ainsi abuser de tes droits ! >>

L'attaque frappa le jeune homme en plein coeur. Comme son père. Comme l'ignoble, le cruel, le détestable dragon qui lui servait de géniteur. Il lui ressemblait. C'était la pire insulte qu'on ait pu lui dire. Lui qui avait tant fait pour le rejeter, il se prenait maintenant à devenir semblable. Alors, dans un ultime soubresaut de son orgueil blessé, il hurla :

<< Elle est dangereuse ! Je voulais vous protéger ! >>

Et son coeur à vif lui criait que c'était faux, qu'il n'était qu'un menteur qui se cachait derrière une image de courage. Que rien ne réparerait sa lâcheté. Orkis s'avança alors, et se pencha vers lui, comme pour lui cracher au visage. Il lui souffla ces mots :

<< Le seul qui soit dangereux ici, c'est vous, reptile. Si vous la connaissiez comme je la connais,vous comprendriez combien elle vous est supérieure, et combien votre erreur lui a coûté. Elle essaye tant bien que mal de se libérer du poids qui pèse sur ses épaules. Alors je vous préviens, si vous l'approchez ne serait-ce que pour la saluer, votre sort...n'aura rien à envier au sien. >>

Orkis et Jehan s'éloignèrent, s'installèrent à côté du feu. Le Gardien prenait  visiblement la tête de l'expédition, déroulant devant lui la carte, et discutant longuement avec le chaman de leur itinéraire. Daem souffrait. Et comme pour remuer un peu plus le couteau dans la plaie, Ismaëlle s'approcha, se pencha vers lui, et lui souffla :

<< Cher reptile... J'imagine que ton "erreur" ne passera pas inaperçue aux yeux du seigneur Oshiwa... Alors n'oublie pas que moi et mon frère sommes des tueurs, et qu'il ne nous a pas engagé pour rien. >>

Un sourire se dessina sur son visage pointu. Elle se redressa et partit rejoindre son frère. Le dragon, dans sa douleur, releva légèrement la tête, et un murmure passa entre ses dents serrées :

<< Je n'oublie pas non plus que cette attaque était suspecte, et que s'il y a un traître parmi nous, tu es la première que je soupçonne... >>

Mais personne n'entendit sa menace.

 

Voilà, c'est super court mais bon je veux faire monter le suspens, l'intrigue se met en place petit à petit, faites bien attention à tous les détails ! Non, je n'oublie ni Aelis ni le reste du groupe, notamment Artegor qui aura une importance capitale dans la suite... qui arrive bientôt !

Je vous laisse donc mariner tranquillement... A bientôt et... bonnes lectures !