Bonjour à tous !

Aujourd'hui ce n'est pas moi qui vous laisse un poème, mais à sa demande, je publie un de ceux que m'a fait lire ma cousine Arsène (bien sûr, ce n'est pas son vrai prénom...). Je lui ai donné quelques conseils pour qu'elle le retravaille, et je trouve le résultat final vraiment pas mal !

Je rappelle que je peux publier les poèmes de n'importe qui s'il vous en prend l'envie, vous pouvez même vous servir des commentaires pour faire connaître votre écriture, ce petit coin de la blogosphère est aussi fait pour ça !

Voilà, je vous laisse lire ! (ça n'est pas très gai, par contre...)

 

Les violeurs

 Annie tapie dans son coin meurtrie pleure

Sa dignité perdue il y a deux heures

À cause de personnages grossiers et sans coeur.

Mais qui sont ces violeurs voleurs sans conteste

De son honneur et de tout le reste,

Ces horreurs amateurs de tendres douceurs ?

Douceurs brusquées et ravagées de l'intérieur. 

Certains vous diront:"C'était autrefois tout ça !"

Chansons ...

Annie est bien là et ne vient pas d'autrefois ,

Mais d'un sinistre endroit .

Sinon, il faut que je vous prévienne d'un truc !

J'attaque les épreuves du baccalauréat la semaine prochaine avec les oraux de langues. Ensuite j'enchaîne le latin, une semaine de libre, puis les TP et le théâtre, puis une semaine de libre, et puis la semaine de révision et paf ! les épreuves écrites.

Autant vous dire que je n'aurai pas beaucoup de temps pour m'occuper du blog. Alors je vous annonce que je le mets en pause jusqu'au 28 juin, après les épreuves et mon spectacle de danse !

Voilà, je ne vous embête pas plus longtemps, à dans un mois !

D'ici là, portez vous bien, et bonnes lectures !