Monstres ! Je vous crache dessus.

Tout ce sang qui coule sur le bitume,

Ces hurlements écarlates dans la nuit,

L'horreur qui vous appartient.

Qui seront les victimes, demain ?

Et malgré moi, j'ai peur.

Nous avions promis de tenir !

Mais combien de morts supporterons-nous encore

Avant de sombrer dans la terreur ?

Aujourd'hui plus que jamais, il faut s'unir.

Refuser leur violence.

Ne pas laisser place à la confusion.

Nous serons plus forts que leur haine.

Pensée aux familles, aux amis, à ceux qui sont partis hier.

Indélébiles.