Hey !

Je suis à la ramasse pour à peu près tous mes projets... Donc je vous propose un poème que j'ai écrit il y a quelques temps déjà, et que j'ai retrouvé en triant mes paperasses !

---

Un petit air d'accordéon,

Quelques notes, sur la grande place,

Les sursauts du bandonéon,

Et les couples qui se font face.

On s'regarde tous dans les yeux,

Les passants autour se massent.

On a peut-être bien l'air heureux,

Y'en a même deux qui s'embrassent !

C'est une paire de petits vieux,

Corps fragiles, mais mains serrées...

Ils valsent les amoureux,

Qui pourrait les arrêter ?

Qu'ont-ils vécus ces anciens

Pour avoir dans le regard

Cette lumière qui s'éteint,

Qui se perd, qui s'égare ?

Ils ont oublié le passé,

Y'a plus rien qui les retient,

Plus d'amis à regretter,

Ils sont tous seuls, foutu destin...

Faut bien rire encore un peu

Dans ce monde qui part en vrille,

Faut pas laisser mourir le feu,

Faut que jusqu'au bout il brille !

Alors laissez-les danser, chanter,

S'aimer encore, tant qu'il est temps,

On viendra bientôt les chercher

Pour reposer éternellement.

Leurs doigts tendrement enlacés,

Leurs sourires d'enfants innocents,

Leurs petits pas très serrés,

Tout en eux est émouvant.

La grande place s'est vidée,

Les jeunes sont rentrés chez eux,

Les deux valseurs sont restés.

Une étoile passe, ils font un voeu.

Calmes et blottis sur un banc,

Comme des oiseaux frileux,

Ils s'endorment très lentement,

Se laissent partir vers les cieux.

La nuit les prend dans ses bras,

Leur sifflote sa berceuse,

Au matin, on les trouvera,

Yeux fermés et bouche rieuse.

Le joueur d'accordéon,

S'installant sur la grande place,

Leur offrira sa chanson,

Une valse de première classe...

---

Voilà voilà voilà... C'est pas grand-chose, mais j'avais bien aimé l'écrire !

Ciao !